Sport, Triathlon

Bilan de la seconde phase de préparation de l’half ironman avec doublet

23 avril 2018

Il y a quelques semaines, nous vous faisions le bilan de notre première phase d’entraînement. À moins de 3 semaines du Jour J, les séances se sont intensifiées et il est temps de dresser un petit bilan.

Pour rappel, nous sommes accompagnés pour ce défi par Doublet qui est le fournisseur officiel des 39 courses d’Ironman Europe. À ce sujet, ayez un œil sur nos prochaines storys Instagram pour en découvrir plus  🙂  (26 avril) 

Attaque dans le peloton

Je vous invite à relire le premier article où nous vous expliquions le choix de ne pas suivre un plan « spécifique d’entraînement ». Néanmoins, nous avions défini un cadre hebdomadaire qui se décompose de la façon suivante :

  • 3 séances natation (1 séance longue avec plus de 2500m / 2 séances plus courtes “technique”)
  • 2 à 3 séances course à pied (1 séance en endurance fondamentale / 1 séance fractionné / 1 séance longue toutes les deux semaines)
  • 2 à 3 séances vélo (1 sortie longue et 1 séance technique sur wattbike ou home trainer)
  • 1 à 2 séances de renforcement musculaire
  • un jour complet de repos dans la semaine

Nous étions à l’époque en pleine préparation du semi-marathon de Bordeaux et nous faisions au minimum 3 sorties running par semaine. Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre compte-rendu.

Après cette course de nuit, nous avons fait le choix de diminuer les séances de course à pied pour se concentrer sur le vélo. Hormis les séances de home trainer et quelques sorties hivernales (merci la météo parisienne), il nous manquait des kilomètres dans les jambes. On a donc retrouvé notre ami « longchamp » mi-mars.

Même si ce n’est pas notre tasse de thé, il est souvent compliqué de se rendre en vallée de Chevreuse en semaine. L’avantage d’être originaires des montagnes, c’est que l’on peut redescendre régulièrement pour faire du dénivelé. On a profité de quelques weekends en Rhône-Alpes pour bosser les cols (il y a environ 1100m de D+ sur le parcours d’Aix en Provence).

Le weekend, on en profite pour explorer des nouveaux coins en région parisienne. L’objectif est de “faire des bornes” pour être à l’aise sur des longues distances. Si vous avez du mal à vous motiver pour rouler, je vous conseille de trouver des groupes ou de vous inscrire à des boucles type « classic challenges ».

 

Quid de la natation et de la course à pied ?

Commençons par la natation ! Nous sommes toujours sur un rythme de croisière (je suis très drôle), 3 séances avec un bilan moyen de 5 km par semaine. Une séance plus longue (entre 2000 et 3000m) et deux séances plus techniques avec des éducatifs.

Pour la course à pied, on s’était accordé une mini pause après Bordeaux pour reprendre tranquillement début Avril. L’objectif était simple, une séance de « fractionné », une séance plus cool et une sortie longue.  Nous sommes dans une phase « d’entretien » par rapport à nos prépas semi. Maintenant, l’objectif est de définir chacun une allure cible sur la partie semi-marathon d’Aix et nous adapterons nos entraînements par rapport à cette allure.


Journal d’entraînement

Pour plus de détails, voilà ce que ça donne :

 

Etat de forme / Blessures

Au niveau de la fatigue, cela se passe bien. Le jour de repos hebdomadaire fait beaucoup de bien et nous accordons de l’importance à la récup avec auto-massage, étirements, alimentation et cryothérapie. Quelques petits bobos mais rien de bien grave pour l’instant, on croise les doigts juqu’au 13 mai.

Nous vous donnons donc maintenant rendez-vous pour  le Jour J et on espère vous croiser nombreux sur l’épreuve !

Jérémy

Vous Aimerez Aussi