Football, Sport

Golbang, le nouveau concept sport et entertainment

21 mai 2017
golbang

Mercredi, nous avons été invités à découvrir un nouveau concept de foot qui se veut hybride entre le sport et l’entertainment : Golbang.

Bruno Schwobthaler, son créateur, est parti du constat que rien n’était aujourd’hui fait pour combiner l’entertainment et le football. Le concept associe de manière simple et innovante les bases du foot, le rebond du tennis, le jeu à une touche de balle, l’absence de contact du volley, la zone de hand et l’entertainment du basket ! Tout ça avec l’objectif de rendre la pratique accessible au plus grand nombre. Alors, concrètement, comment ça marche ?

Sur un terrain correspondant à la moitié d’un terrain de five, deux équipes de 3 s’affrontent durant deux mi-temps de 15min. Lors de la première période, une team se place en attaque (les Golbangers) alors que l’autre se place en défense avec deux défenseurs (Golblockers) et un goal (Golbuster). Le but est simple, l’équipe qui attaque doit marquer le plus de buts possibles.

On se retrouve un peu comme au hand, les attaquants ne doivent pas rentrer dans le triangle qui délimite la zone attaque défense. Il n’y a donc pas de contacts et les attaquants ont le droit seulement à une touche de balle et un rebond chacun (deux touches de balle s’il y a tentative de but) ! On évite donc de faire son perso avec ses potes et on privilégie les beaux gestes (d’autant plus que marquer de la tête, en coup du scorpion ou en pleine lucarne vous rapportera des points supplémentaires).

RDV est donc pris à l’escape commines amménagé pour l’occasion en un playground pour tester la discipline. La team caméléon, très connue dans le milieu du five, était présente pour affronter les testeurs présents (ça met la pression d’entrée).

On se place d’abord en attaque et les premiers tirs sont un peu à la Maxwell Cornet, dans les nuages. Mais au fur et à mesure ça commence à venir et on kiffe vraiment. Le fait de savoir que les défenseurs ne peuvent pas venir au contact permet vraiment de se concentrer seulement sur les bases du jeu et on se sent moins sous pression que dans une partie de five. On essaye donc plus de placer la balle et de privilégier le beau geste pour scorer des points.

Niveau sportif donc le fun est bien là sauf quand on est en défense où au final on se prend pas mal de grosse frappe dessus sans pouvoir vraiment challenger l’attaquant…

Le plus de la discipline est également le côté connecté. Des gongs sont placés dans les lucarnes qui se déclenchent si la frappe est assez puissante, on choisit la musique sur laquelle on veut jouer…

Chaque participant pourra suivre ses statistiques et les mettre à jour afin de se jauger avec les meilleurs joueurs de la planète (classement fait pour valoriser la régularité et pas forcément la performance). On peut aussi comparer et tester ses “skills” (détente, vitesse de frappe, précision,…) grâce à des machines qui seront présentes dans certains fives partenaires. Une belle promesse si la discipline prend et que des compéts sont organisées.

L’objectif du créateur est donc d’étendre les partenariats avec les fives de France pour démocratiser la pratique au plus grand nombre. On peut aussi jouer au golbang n’importe où en traçant un triangle sur le sol, avec un ballon et une cage (même si on perd le côté statistiques et interactif dans ce cas).

Au final, on a trouvé la discipline très sympa et accessible au plus grand nombre (les filles et garçons peuvent jouer ensemble). La première compétition mondiale est prévue pour 2018, à suivre…

Julien

 

Vous Aimerez Aussi