trifonctions homme-trifonctions femme-juje triathlon

Running, Sport, Voyages

À la découverte du Marathon Eiffage Dakar 2019

19 avril 2019
Marathon Eiffage Dakar 2019

Une expérience inoubliable au Sénégal pour un événement running unique, retour sur mon voyage dans la capitale du pays à la découverte du Marathon Eiffage Dakar 2019.

Jeudi 11 Avril

Lorsque j’ai découvert qu’il existait une course à Dakar et que j’avais l’opportunité d’y aller, j’ai signé les yeux fermés pour vivre cette expérience. En amont, j’effectue l’ensemble des vaccins obligatoires et me renseigne pour les formalités administratives. Lors de mon réveil jeudi matin, je jette un rapide coup d’oeil sur la météo de mon iPhone avant de faire ma valise. 26 degrés d’annoncés tout au long du séjour sans l’ombre d’un nuage ou d’une goutte de pluie. J’embarque donc shorts, t-shirts et, bien sûr, mes affaires de sport pour la compet.

Marathon Eiffage Dakar 2019

40 minutes plus tard, j’arrive à l’aéroport et je rejoins l’équipe avec qui je vais partager le séjour. Au niveau de la durée de vol, le trajet direct Paris – Dakar dure 6 heures. Pour les prix du billet d’avion : les vols avec une escale en moyenne à 250€ et pour les direct 400€. Quand on sait le prix de certaines destinations européennes c’est une alternative intéressante pour le soleil, l’aventure et le dépaysement à seulement 6 heures de la France. Durant le vol, je m’occupe en alternant boulot, sieste et film (je vous recommande creed 2 d’ailleurs).

Marathon Eiffage Dakar 2019

Une petite navette attend le groupe et on se dirige tous ensemble vers notre hôtel : le Pullman Dakar Terranga. Un rapide petit buffet et je vais me coucher à 2 heures du matin bien fatigué mais surtout très impatient de découvrir la ville. Réveil prévu à 7h30 pour le petit déj et une première visite de la nouvelle gare de Dakar.

Vendredi 12 Avril

Je descends et je découvre la vue depuis la terrasse de l’hôtel qui est juste exceptionnelle (je vous laisse juger par vous même).

Marathon Eiffage Dakar 2019

Je prends des force et on se dirige tranquillement vers le premier arrêt de le journée : la Gare de Dakar. Le pays est en pleine transformation et a pour objectif de moderniser les infrastructures existantes. La transformation de cet endroit historique par Eiffage fait donc parti de cette volonté et c’est plutôt réussi, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Marathon Eiffage Dakar 2019

Sans surprise, le temps est radieux et je prends des coups de soleil (sans surprise aussi). Pour la seconde étape, nous prenons un petit bateau et on se dirige vers un endroit très populaire de la ville : l’île de Gorée.

C’est un lieu symbole de la mémoire de la traite négrière en Afrique qui est inscrit officiellement sur la liste du patrimoine mondial gérée par l’UNESCO. Une petite île pleine d’histoire d’une superficie de 18 hectares bordée par l’Océan.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Au programme : balade pour arpenter les petites rues colorées, découverte de la maison des esclaves, du musée de l’île, de l’église.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Avec le groupe, nous finissons tous au restaurant pour manger un délicieux poisson local (dont j’ai honteusement oublié le nom).

Je vous recommande vivement de passer une demi-journée sur ce lieu, c’est très agréable et il y a même une plage pour vous baigner. Bon, à cette période de l’année, il ne faut pas être frileux (un bon entraînement pour l’Ironman).

Pour terminer l’après-midi, direction le centre-ville et le marché couvert de Kermel. Pour les personnes sensibles aux odeurs de poissons, viandes, etc.. je vous conseille plutôt de flâner à travers les stands extérieurs. J’en profite pour faire mon touriste et acheter des souvenirs en sortant ma plus grande assurance pour la négociation. C’est très bon enfant.

Il est 18h et j’ai un créneau de deux heures avant de se diriger vers la cérémonie de présentation du marathon. J’en profite donc pour faire un petit run de 50 minutes pour préparer les jambes en vue de dimanche. Avec Laure, qui est du voyage avec moi, on découvre la corniche proche de l’hôtel où il y a énormément de runners. Température parfaite avec un léger vent mais le dénivelé pique les jambes.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Une douche rapide et je pars assister à la présentation du Marathon Eiffage Dakar 2019. Lors du choix des distances, j’ai décidé de rester raisonnable en vue de la préparation de l’Ironman et j’ai donc opté pour une distance semi-marathon. En effet, l’organisation propose trois distances le même jour : 10km, 21km (semi) et 42km (marathon). La course démarre de la place de l’obélisque pour traverser le centre-ville de Dakar et le reste du parcours se déroule sur la corniche avec vue sur le mer. Après avoir vu tout ça, j’ai déjà envie d’enfiler les baskets.

Samedi 13 Avril

Matinée sportive car je me dirige vers une salle de boxe de la ville pour découvrir le projet de Souleymane M’Baye (ancien champion du monde). Son concept ? Proposer un suivi de qualité et une structure d’entraînement pour des athlètes professionnels mais surtout pour les enfants de la ville. En effet, la boxe (et le sport d’une manière générale) est un vecteur essentiel pour offrir un cadre d’évolution et d’éducation aux enfants. Ce jour là, Souleymane Cissokho affute sa préparation et s’amuse avec les enfants du club.

Marathon Eiffage Dakar 2019

L’après-midi est placée sous le signe de la culture avec la visite de l’ancienne maison d’Ousmane Sow (artiste sénégalais).

Vers 15h, direction le village du Marathon pour découvrir les animations et prendre la température à la veille de la course. En arrivant sur place, je m’aperçois de l’importance d’un événement comme celui-ci pour la population locale. Il y a énormément de monde, et d’enfants, qui profitent des animations mises en place : parcours d’obstacles, mini-course, animations musicales, stands de nourritures etc…

Je récupère mon précieux (le dossard pour le lendemain). Petite précision, il n’y a pas de SAS de départ. Au niveau des participants, 10 000 personnes sont attendues. On me souffle également que je ne vais pas être déçu par l’ambiance demain.

Marathon Eiffage Dakar 2019

En amont de l’événement j’avais décidé que j’allais le faire tranquillement pour profiter de la course sans regarder ma montre. Cela s’inscrit aussi dans le cadre de la préparation de l’Ironman. Ça sera une sortie longue un peu particulière 😉

Pour profiter une dernière fois des hauteurs de la ville, on se dirige vers le phare de Dakar pour manger. Je rentre dans mon lit vers 23h pour un réveil prévu à 5h30.

Dimanche 14 Avril

En ce dimanche matin une bonne et une petite mauvaise nouvelle.
La bonne : c’est que c’est le jour de la course
La mauvaise : c’est que le plat de la veille n’est pas très bien passé (note à moi même, ne pas prendre un avocat crevette la veille d’un semi)

Je décide donc de ne pas manger car il est déjà 6h et le départ est prévu à 7h30. Ça sera donc une sortie à jeun. La température est assez fraiche à cette heure-là mais 27 degrés sont annoncés très rapidement.

Aux alentours de 7h, je rentre dans l’aire d’arrivée avec Laure qui va courir avec moi. C’est un peu freestyle car tout le monde se mélange entre les coureurs du 10km, 21km et 42km mais le speaker est juste exceptionnel pour gérer la situation. il recadre gentiment les coureurs qui ne respectent pas l’ordre de départ des couses « allez, recule toi, c’est le marathon là » et enchaine les « allez DJ balance le son ». Il est énorme et assure une ambiance de feu alors que la course n’est même pas partie. Tout le monde joue le jeu de l’échauffement, beaucoup de personnes dansent, discutent. Bref, une très bonne ambiance de course comme je les aime.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Sur le coup des 7h15, les marathoniens démarrent. C’est notre tour aux alentours de 7h45.
Je décide de courir avec Laure et je lui dis de suivre mon rythme qui va être environ de 4:50/km. Elle est super motivée et on slalome un peu au départ pour doubler des gens mais on se retrouve vite à l’aise au bout d’un kilomètre.

Beaucoup de monde nous encourage déjà. Petite anecdote de course, je m’aperçois que les sénégalais courent presque tous avec leur sac qu’ils ont eu lors du retrait de leur dossard. C’est assez marrant.

Durant les 3 premiers kilomètres, on traverse les rues du centre-ville de Dakar pour se diriger vers la corniche. Je suis bien et je profite des animations tout au long de la route. Après ce passage, on commence la partie sur la corniche.

À partir de ce moment-là, on s’aperçoit qu’il va y avoir un peu dénivelé sur le parcours ! Beaucoup d’enchainements de montées et de descentes qui cassent les pattes mais on tient bon avec Laure. Les sénégalais qui courent avec nous n’arrêtent pas de nous booster lorsque l’on passe à coté d’eux.  On s’arrête à chaque ravito (tous les 5 kilomètres sur le parcours) pour boire car il commence à faire chaud.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Au 10ème kilomètre, il y a la grosse montée du parcours avant de faire demi-tour pour revenir au point de départ. À mi-parcours, le chrono affiche 49min16s.

La fatigue commence à se faire ressentir mais je suis bien niveau cardio et je constate que les entrainements pour la préparation de l’Ironman payent. Laure s’accroche et on maintient une très bonne allure. 15ème kilomètre, le cardio est toujours très bon et on est dans la dernière ligne droite avant de rejoindre à nouveau le centre-ville. La chaleur commence à être importante mais je conserve une bouteille d’eau à la main pour boire régulièrement.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Au bout de 17 kilomètres, on aperçoit un grand groupe de personnes avec des sacs rouges dans le dos. Ce sont les runners du 10km que nous rattrapons. Là, pendant 5 minutes, on doit slalomer entre les milliers de personnes. C’est le moment un peu galère du parcours mais on parvient à maintenir notre allure et on arrive à l’entrée du centre-ville.

Beaucoup de monde et d’animations dans la longue dernière ligne droite et ça nous booste bien pour accélérer. Au bout de l’ultime effort, on franchit la ligne en 1h42. De bonnes sensations tout au long du parcours où j’ai vraiment couru au feeling.

Marathon Eiffage Dakar 2019

Plus globalement, cela a été très enrichissant au niveau de l’état d’esprit et de l’approche de la course à pied. Pour les habitants de Dakar et les sénégalais, pouvoir courir dans leur ville est synonyme de liberté, fête et joie et pas une histoire de compétition. Le chrono est accessoire. Les gens n’arrêtent pas de s’encourager mutuellement sur le parcours et s’arrêtent même pour danser aux animations.

C’était une expérience incroyable à vivre de pouvoir découvrir un pays comme le Sénégal et en profiter pour faire une course et découvrir la ville à travers l’angle sportif. Je ne peux que vous le recommander. 

On se voit lors de la prochaine édition ?

Jérémy

trifonctions homme-trifonctions femme-juje triathlon

Vous Aimerez Aussi