Running, Sport

[COMPTE-RENDU] Semi-Marathon Run in Lyon

3 octobre 2017
compte rendu semi-marathon Run in Lyon

En ce début de saison, nous avons pris des résolutions en essayant de découvrir le maximum de courses hors de Paris. Au moment d’établir le calendrier durant le mois d’août, nous nous apercevons que Run in Lyon se déroule le premier weekend d’octobre, parfait ! Hésitation sur la distance car la course propose les 3 formats (10km, Semi et Marathon).

Après réflexion, et vu les délais de préparation, nous optons tous les deux pour le Semi. Pour la petite histoire, nous avons vécus pendant plusieurs années à Lyon et on saute sur chaque occasion pour retourner voir notre famille dans le coin.

compte rendu semi-marathon Run in Lyon

Bye Bye Paris

La préparation

Pour moi, elle débute exactement le 18 août. J’ai un peu près 6 semaines où je vais devoir suivre un plan d’entraînement qui se déroule normalement sur 8 semaines… L’objectif, avec Julien, est de se rapprocher des 1h30. Le plan alterne séance longue, endurance fondamentale et fractionné. Je vais devoir courir environ 45km et faire +/- 4 séances par semaine. Sachant, qu’en plus, je continue mes séances de renforcement musculaire, natation et vélo… Le programme va donc être sportif !

Durant les 5 premières semaines, je suis en forme et je récupère très bien alors que j’enchaîne beaucoup (parfois deux sports par jour). Les petits bobos apparaissent mais rien de bien contraignant et j’observe un ou deux jours de repos complets par semaine.

compte rendu semi-marathon Run in Lyon

Bilan de septembre

Au total, 250 kilomètres de couru en 6 semaines. Durant la dernière ligne droite, j’effectue une ultime sortie longue (1h40) et la fatigue se fait ressentir. Je lève donc le pied en sachant que l’objectif va être difficile car il me manque deux semaines d’entraînements dans les jambes.

L’avant course

compte rendu semi-marathon Run in Lyon

Race Pack is Ready

Le réveil sonne à 5h30 pour un départ prévu à 8h30. Pour le petit déjeuner, c’est du classique d’avant course :

  • Jus d’orange
  • 2 ou 3 tranches de dinde
  • Pain, beurre, confiture,…
  • 2 yaourts nature
  • 1 ou 2 fruits

Oui c’est copieux 😆 , mais bon, en temps normal je mange déjà beaucoup alors il me faut bien ça ! On rejoint les amis Max et Alice et on se dirige tous ensemble vers la place Bellecour pour déposer nos sacs aux consignes. La météo est juste parfaite. Pas trop chaud, pas trop froid et surtout pas de pluie !

compte rendu semi-marathon Run in Lyon

compte rendu semi-marathon Run in Lyon

Juste le temps d’accrocher les dossards et c’est déjà le temps de rejoindre le quai Tilsitt avec Julien. On s’échauffe dans les rues perpendiculaires pendant 10 minutes puis on rentre dans le sas de départ. Initialement, nous avions prévus de partir dans le sas <1h35 (rouge) mais on se retrouve finalement dans le sas 1h35 (jaune). On va donc devoir doubler un petit peu de monde au départ.

L’organisation est au top et les sas sont vraiment facile d’accès. Un petit peu d’attente où j’en profite pour faire ma playlist et le départ est donné à 8h35 !

La Course

Nous avions décidé de ne pas courir ensemble avec Julien, du coup, on part chacun de notre côté. Au début, je dois un petit peu slalomer pour me caler sur mon allure de course mais cela dure seulement pendant le premier kilomètre que je boucle en 4:15/min. La spécificité du parcours c’est que l’on attaque directement par 11 kilomètres de quais et que c’est assez plat (à part quelques “mini”montées). Les repères visuels sont donc simples.

compte rendu semi-marathon runinlyon

Durant les 10 premiers kilomètres, je suis vraiment bien niveau cardio et les jambes répondent au top. Je ne vois pas le temps passer car je suis vraiment concentré sur ma course. J’en profite pour admirer les paysages qui me rappellent beaucoup de souvenirs. Je franchis les 10 premiers kilomètres en 43:40 à ma montre. Je décide donc de prendre mon premier gel et de m’en foutre pleins les mains comme un champion. Heureusement, le ravito est juste après et j’en profite pour me laver les mains au milieu des autres coureurs qui me regardent bizarrement.

compte-rendu semi-marathon run in lyon

Le dernier kilomètre du parcours (non je ne suis pas sur la photo)

À partir de là, je décide d’accélérer un petit peu pour maintenir un rythme de 4:18/min. Je rattrape pas mal de monde et j’arrive devant le panneau du 15 ème kilomètre pour le dernier ravito où ma montre m’affiche 1:05:00 ! Là, c’est la partie la plus chiante du parcours : le tunnel de la croix rousse. C’est exactement à cet endroit que les routes se séparent entre les participants du semi et du marathon (les participants du marathon courent sur la route gauche du tunnel et ceux du semi sur la droite). Dans ma tête je me dis que je suis content de ne pas prendre la voie de gauche et repartir encore pour plus de 20 kilomètre. Le tunnel me parait interminable (je réalise un de mes pires kilomètres 4:26/min) et après 2 kilomètres c’est la libération de retrouver enfin de l’air !

Je sens que je peux encore accélérer pour les 3 derniers kilomètres alors je décide d’augmenter le rythme pour finir en dessous des 4:00/min. À partir de la rue de la République (20 ème kilomètre), je pars en sprint car je vois que je suis vraiment pas loin des 1h30. Finalement, je franchis la ligne d’arrivée en 1:31:27 (703e/11135) et j’explose mon RP ! La même pour Julien qui finit en 1:33:15 (895e/11135) !

compte-rendu semi-marathon run in lyon

Les médailles plutôt pas mal

 

Super content du résultat avec une prépa plus courte que prévue ! L’organisation entre les différents formats est vraiment top. Aucun couac, parcours roulant avec des indications claires, des ravitos bien organisés et une super ambiance au bord de la route. Je pense que cette course va devenir une de mes classiques pour les années à venir.

Maintenant, place au repos avant de partir sans réel objectif sur les 20km de Paris dimanche.

Vous Aimerez Aussi