Sport, Triathlon

Une semaine en Utah pour l’Ironman 70.3 St George !

20 mai 2019
Ironman 70.3 St George Utah

Comme vous avez pu le suivre sur notre instagram durant le début du mois de mai, nous avons réalisé un de nos rêves en prenant le départ de l’Ironman 70.3 St George dans l’Utah aux États-Unis. Il était obligatoire de revenir sur cette expérience de fou, car nous avons encore des étoiles plein les yeux suite à la découverte de cette région.

Mercredi 1er mai : départ pour l’Utah 

La veille, il y a déjà eu la fameuse préparation de la valise, et pour un Ironman à l’autre bout de la planète, c’est loin d’être la partie la moins stressante. On a du vérifier 3 fois si on avait rien oublié. Question logistique, on a préféré louer un vélo sur place plutôt que de le transporter dans l’avion. Certes, on ne roule pas sur notre vélo, mais on gagne quand même en confort logistique, surtout avec un vol avec escale.

Notre destination, la ville de St George dans l’état de l’Utah se situe à environ 2h de Las Vegas. Il suffit juste de regarder les photos de l’Ironman 70.3 sur la page officielle de l’évènement pour se rendre compte de la beauté de cette ville, de la région et de la compétition. Roches rouges, dunes de sables, canyons, parcs d’états et nationaux…. rien que sur le papier, on se dit déjà que le voyage va être incroyable !

Avant de le découvrir en vrai, il faut quand même passer par 16h de voyage :

  • Paris – Chicago : 8h40 de vol
  • Chicago – Las Vegas : 4h de vol
  • Location de voiture à Las Vegas : 2h de route

Heureusement, United Airlines nous régale avec des petites glaces pour faire passer le temps plus vite.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Une fois à terre, on prend possession de notre “bolide” made in us, et on reste scotché par la découverte furtive de Las Vegas. C’est comme dans les films et on aura l’occasion de passer une nuit dans cette ville à la fin du séjour pour en découvrir plus et remporter le jackpot (ou pas).

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

Sur le trajet de Las Vegas à St George, on est émerveillés par les paysages proposés et on ne pense déjà qu’à une chose : découvrir ça sur un vélo lors de l’Ironman.

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

On arrive enfin à destination 21h après notre départ de France, crevés, mais impatient d’être le lendemain pour découvrir la ville et notamment le Snow Canyon State Park.

Jeudi 2 mai : à la découverte du Snow Canyon State Park

Après une courte nuit (merci le décalage horaire), on découvre le breakfast made in us : oeufs, pancakes, saucisses,… on est déjà dans l’ambiance.

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

Au programme de la journée, la découverte de Snow Canyon ! C’est un parc d’état de l’Utah situé à seulement 15min de St George. Il est souvent mis de côté par les touristes qui viennent visiter la région au profit de Zion Park. C’est assez dommage, car de notre point de vue, ça a été un des points forts du séjour. Pour cause, le parc propose des roches blanches et rouges que l’on retrouve dans l’Utah ainsi que des anciennes coulées de laves noires dues à l’activité volcanique du parc. Autrement dit, un mix unique.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Le parc est traversé par une route du nord au sud longue de 5km. C’est très pratique, car on peut s’arrêter facilement en voiture à chaque départ de randonnées. Cette route fait d’ailleurs partie du parcours vélo de l’Ironman 70.3. On va donc faire un coup double en visitant le parc et en repérant le parcours vélo pour la compétition.

Ironman 70.3 St George Utah

Le parcours vélo de l’Ironman !

En arrivant sur les lieux, on se concentre sur deux randonnées (les différents trails sont très accessibles et ne comportent pas trop de difficultés). La première est la “lava flow trail” suivi par le “west canyon overlook”. D’une durée de 2h, elle permet de se balader et de découvrir les anciennes coulées de laves puis d’avoir un point de vue magnifique sur le West Canyon.

Ironman 70.3 St George Utah

Concernant l’autre rando “petrified dune trail” elle propose un parcours à travers les dunes de sables. Le gros plus, contrairement aux gros parcs nationaux, c’est qu’on peut s’écarter des chemins balisées pour explorer la zone ! On prend un peu plus de hauteur et autant vous dire que l’on a pas été déçu.

Je crois que les photos parlent plus que les mots :

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Après plusieurs heures à arpenter le parc, on décide d’aller manger dans le centre ville de St George. C’est très résidentiel et les gens sont très accueillants. Petites boutiques, restaurants, parcs et soleil. On a envie de déménager quand on voit la tranquillité qui règne ici. Pour nous, petits Français, on se sent vraiment en vacances (même si il y a un Ironman 70.3 dans deux jours ;)).

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

La ville est également un des fiefs de la communauté mormones. En effet, la ville a abrité le premier temple mormon de l’Utah et il est sacrément impressionnant :

Ironman 70.3 St George Utah

Après des longues heures de marche et de visite, on décide de terminer la journée au Painted Pony Restaurant qui est une des meilleures adresses de la ville

Painted Pony Restaurant

On rentre à l’hôtel, encore bien claqué du décalage horaire (on a du s’endormir vers 21h). Demain, une grosse journée nous attend déjà : le retrait des dossards et la logistique d’avant course !

Vendredi 3 mai : veille de l’Ironman et logistique

Réveillés à 6h du matin par le décalage, on en profite pour réunir nos affaires et vérifier qu’il ne manque rien. C’est toujours la partie stressante de l’avant course. On embarque le matos dans la voiture et on se met en route direction le village Ironman pour le retrait des dossards.

Sous un beau et chaud soleil (ils annoncent 31°C pour le lendemain) le retrait est super bien organisé, à l’américaine, avec un nombre impressionnant de bénévoles ! Ça sera le 1616 pour moi et le 617 pour Jérémy.

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Maintenant il est temps d’aller retirer nos vélos. Pour la location, on est passé par un organisme affilié à l’orga Ironman. Ce n’est pas donné (350$), mais ça facilite bien la tâche. Les vélos sont accessibles directement au village, réglés sur place et ils sont fournis avec l’ensemble du matos (kit de réparation, porte gourde,…).

Ironman 70.3 St George Utah

Place maintenant au dépôt du sac de transition bike-run. Etant donné que le village se situe à proximité de la deuxième transition, on dépose en premier lieu notre sac “run”. C’est rapide et, après 54 vérifications, ça fait déjà ça de moins à penser !

Ironman 70.3 St George Utah

Reste la dernière étape, le dépôt du vélo et du sac de transition swim-bike. Pour cette partie, la tâche se complique un petit peu. Le départ de la natation se fait au Sand Hollow State Park (à 30min en voiture de St George). En amont, nous avions cherché si des navettes étaient mise à disposition par l’organisation pour transporter nos vélos jusqu’au lieu de départ (comme c’était le cas lors de l’Ironman 70.3 Pays d’Aix). En l’absence de réponse, on a essayé de se renseigner auprès de l’organisation, mais personne ne savait vraiment. Après plusieurs tentativés, on trouve une personne qui gère les bénévoles et qui nous annonce qu’il n’y a pas de navettes pour transporter les vélos. Petit coup de stress, car la voiture que nous avions était une petite berline ( donc pas adaptée pour transporter des vélos).

En France, ça aurait été impensable de ne pas mettre en place des navettes. Ici, c’est plutôt normal. En effet, tout le monde a une voiture, voir plusieurs et l’ensemble des déplacements se font en auto. Il n’existe pas vraiment de système de transport en commun.

Comment faire ? On démonte nos vélos pour essayer de les faire rentrer dans notre voiture en baissant la plage arrière. On galère et on s’y reprend à 5 fois. On reste 1h30 sur le parking à tenter de faire du tetris. Finalement, par miracle, on arrive à tout caler et on se dépêche de prendre la route direction Sand Hollow.

En arrivant sur place, check des vélos pour voir si il n’y a rien de cassé. Ouf, c’est passé et on peut les déposer tranquillement dans le parc à vélo avec nos sacs bike. Le parc tient toutes les promesses entrevues sur les photos avec des roches rouges qui entourent une eau turquoise. Malgré les 17°C de l’eau, on a hâte de s’élancer demain.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Après cette journée fatigante sous la chaleur on rentre en fin d’après-midi reposer les jambes. On tente le restaurant juste à côté de notre hôtel et on commande des pâtes au poulet. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, c’est une version “américaine” des pâtes, mais ça fera amplement l’affaire pour ce soir ;). Allez, plus que quelques heures à patienter et on sera sur la ligne de départ de cette compétition que nous attendons depuis plusieurs semaines. Même si c’est une compétition préparatoire pour notre objectif principal (l’Ironman de Zurich le 21 Juillet), l’excitation de la veille de course est bien présente !

Samedi 4 Mai : jour de course

Comme d’habitude pour un Ironman 70.3, le réveil se fait très tôt (4h du matin) pour prendre un bon petit déj et avoir le temps de digérer avant le départ de la course. La veille, on avait anticipé en se rendant dans un Walmart pour acheter tout ce dont nous avions besoin le matin d’un triathlon : yaourts nature, pain avec beurre et confiture, tranches de dinde et fruits. Une fois le petit déj avalé, on refait un dernier « check » de nos affaires et on embarque dans notre voiture pour rejoindre le lieu du départ.

On trouve une place facilement pour se garer et on monte dans l’imposant autobus scolaire jaune qui attend les concurrents.

Ironman 70.3 St George Utah

Le trajet, qui dure environ 30 minutes, est très calme. On sent déjà la pression monter et le chauffeur essaye de détendre l’atmosphère en nous faisant des petites blagues et en nous encourageant (merci John). Une fois arrivé sur place, on va déposer nos gourdes et notre nutrition sur notre vélo et c’est l’occasion de refaire un rapide contrôle technique : pression des pneus, selle, freins, etc…

Il reste encore deux passages obligatoires avant l’attente. Les bénévoles doivent nous « tatouer » notre numéro (je vous rassure c’est seulement au marqueur) et enfin le passage aux toilettes pour la vidange du stress.

Il est 6h et nous avons encore une heure à attendre avant le départ, on en profite donc pour se mettre de la crème solaire et de la crème anti-frottements. On enfile la combi et on discute avec les autres triathlètes. Un américain nous confie son appréhension pour son premier Ironman 70.3 et il plaisante en nous disant qu’il n’a pas choisi le plus facile pour commence. On jette ensuite dans un bac notre sac « lifestyle » où l’on met nos habits, téléphone etc.. 

Ironman 70.3 St George Utah Ironman 70.3 St George Utah

Il est temps de se placer dans le sas natation. On a décidé avant la course que nous allions nager ensemble et qu’on voulait y aller tranquille. Direction donc le sas 40min. L’Ironman 70.3 St George, comme la majorité des Ironman aujourd’hui, propose un « rolling start » en natation : 4 athlètes s’élancent toutes les 7 secondes. Les pros débutent (ça a l’air facile quand on les voit nager) et on attend bien 45 minutes avant de pouvoir atteindre l’arche de départ.

Natation 1,9km

Le son retentit et on s’élance dans le lac qui est frais malgré la température extérieure (17°C).

Le parcours se découpe en 3 phases :

  • 1 ligne droite de 500m
  • 1 virage à gauche et une ligne droite de 800m
  • 1 dernier virage à gauche et une ligne droite de 600m jusqu’à l’arrivée

On rentre directement dans le bain pour se caler sur un rythme régulier sans trop se fatiguer. L’objectif est de s’appliquer techniquement et ne pas se cramer. Pour rappel, la natation est notre gros point faible et on veut limiter au maximum la casse pour la suite. La première ligne droite passe sans encombre mais on s’aperçoit que l’on nage pas droit (notre gros défaut en eau libre). Le signe que l’on avait convenu avant le départ c’était que Julien devait me toucher les pieds régulièrement (oui ça fait bizarre dit comme ça) pour que je sois informé qu’il était bien dans mon sillage. On vous le conseille, plutôt efficace comme technique.

On est sur un rythme régulier sur la deuxième ligne droite mais je m’aperçois que je suis bien loin des bouées et que je zig zag encore (Julien doit se demander ce qu’il se passe). Le dernier virage arrive et on essaye de réactiver un peu les jambes sur la dernière ligne droite pour les préparer au vélo.

On sort de l’eau en 42 minutes en ayant fait 2100m au lieu des 1900m. Faudra qu’on regarde plus souvent « devant » à Zurich pour éviter de faire des distances en plus car sinon on va se retrouver à l’autre bout du lac sans rien comprendre.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Première fois que l’on voit ça sur un Ironman 70.3, des bénévoles nous aident à retirer notre combinaison pour gagner du temps. Un vrai plus ! On est vraiment bien, juste la tête qui tourne un peu, mais on n’est pas fatigué et on prend notre temps pour ne rien oublier pendant la transition. Vu la température annoncée, ça serait bête de manquer de quelque chose.

Vélo 90km – 1000m de D+

On a décidé d’opter sur la même stratégie concernant la partie bike. Rester ensemble et prendre un bon rythme en alternant phase sur les prolongateurs et phase plus « tranquille ». On sort donc en même temps de l’aire de transition et on démarre directement par une petite montée au bout de 5 kilomètres. Pour vous donner une idée du parcours, voici le profil :

Ironman 70.3 St George Utah

Il est très valloné, avec beaucoup de relances. C’est le type de profil que nous aimons bien car on a horreur des parcours plats (sans doute à cause/grâce à nos origines montagnardes).

Les sensations sont très bonnes et on ne voit pas le temps passer. On mesure vraiment la chance que l’on a. On est aux États-Unis, entrain de faire un Ironman 70.3, il fait super beau et nous sommes en plein milieu des canyons. Bref, c’est le bonheur. Après cette petite parenthèse (où vous avez du verser une larme) on reprend le fil de la course et on arrive au 45ème km sans pépin et avec une bonne moyenne (30km/h environ).

Au niveau du revêtement, c’est parfait, car nous sommes sur de grandes routes à l’américaine et au niveau de la sécurité, l’organisation est au top. On ne croise que très rarement des voitures et de nombreux policiers et bénévoles sont présents à chaque carrefour.

Ironman 70.3 St George Utah

Au niveau de la nutrition, on prend une moitié de barre énergétique ou pâte de fruits toutes les 30 minutes et on boit régulièrement de l’eau et de la boisson isotonique. Il est important de ne pas se déshydrater car il est fait extrêmement chaud et il n’y a pas un coin d’ombre (plus de 31°C).

On arrive alors à la dernière difficulté du parcours vélo : la montée de Snow Canyon. 11km d’ascension que nous avions repéré en voiture. Les pourcentages ne sont pas impressionnants (6-7% de moyenne) mais avec la grande chaleur et la fatigue, la montée pique bien. Au sommet, on en profite pour se ravitailler avant d’entamer la descente vers le centre-ville de St George où nous attendent nos chaussures de runs.

On pose le vélo en 3h01 avec une moyenne de 30km/h. On constate que l’entrainement a payé car on a bien géré les efforts sans se cramer. Le parcours est absolument magnifique et sans conteste le meilleur parcours que nous avons fait sur un Ironman 70.3.

Ironman 70.3 St George Utah

Sur la T2, on prend notre temps et on s’arrête pour un petit passage aux toilettes avant de repartir.

Run 21,1km – 400m de D+

Dès les premiers mètres, les jambes sont lourdes et on ressent fortement la chaleur (qui doit être proche des 33°C). On s’hydrate et on s’alimente pour essayer de regagner en énergie. Avant le départ, on avait pas trop regardé le profil de la partie course à pied et on comprend que ça ne va pas être une partie de plaisir car durant les 7 premiers kilomètres ça ne fait que monter.

Ironman 70.3 St George Utah

Les montées sont vraiment brutes et avec des pourcentages fort (parfois du 9%). Le début est donc un peu compliqué et on est obligé de ralentir le rythme sur ce qu’on avait prévu initialement. Malgré tout, on est encouragés par les nombreux bénévoles présents au bord de la route et sur chaque ravitaillement. Ça fait chaud au coeur de voir une ambiance comme ça et l’implication de toute une ville pour un événement. On sent que la population tient à son événement et ils en sont très fiers.

Il y a beaucoup de ravitaillement et après chaque montée on fait attention de bien s’hydrater en alternant coca/eau. Le cadre est encore une fois magique avec une vue en hauteur sur l’ensemble de la ville.

Ironman 70.3 St George Utah

Du 7ème au 10ème km, c’est un mix de descentes et de plats qui permettent au corps de récupérer un peu.

Mais à partir du 10ème km, c’est reparti pour 8 kilomètres de montées en plein soleil et sans un coin d’ombre… On vous cache pas qu’à ce moment-là, c’est le mental qui prend le dessus et le corps rentre en mode pilote automatique. Les jambes sont de plus en plus lourdes et quelques crampes commencent à apparaitre. On est même obligés de marcher pendant une ou deux minutes sur la dernière montée à 10%. On lutte pour tenir et on aperçoit au loin la descente qui amorce le retour sur St George. Ça nous rebooste un peu et on essaye d’accélérer sur la fin. Les crampes aux mollets sont importantes mais on essaye de faire abstraction et de continuer (les manchons de compressions ont bien aidés pour les calmer).

Ironman 70.3 St George Utah

La ligne d’arrivée est là et c’est le même sentiment à chaque fois. Un immense bonheur et une fierté d’être arrivé au bout. Au niveau des chronos, pour Jérémy 5h49 (860e/2300) et pour Julien 5h55 (952e/2300).

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

 

On a vécu un de nos rêves, faire un Ironman aux États Unis et on a encore des étoiles pleins les yeux. C’est notre meilleure expérience sur ce format. L’ambiance, le parcours, l’organisation,.. Tout était parfait. Ce n’est clairement pas l’Ironman 70.3 le plus facile car il est exigeant au niveau de la météo et du parcours mais on vous recommande de l’expérimenter au moins une fois dans votre vie.

Dimanche 5 mai : road to Zion Park

On quitte St George les jambes légèrement courbaturées, mais, globalement, le corps va plutôt bien après l’effort de la veille. On profite de cette journée pour se rendre à Zion Park, le fameux parc national, à seulement 50min de St George.

En arrivant à Springdale (ville porte d’entrée du Parc), on pose la voiture et on embarque à bord des navettes gratuites qui circulent dans la ville et qui emmènent jusqu’à l’entrée du Parc.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Le choix n’est pas facile sur ce que l’on doit faire car il y a beaucoup d’options de randos et nous n’avons qu’une seule journée pour découvrir le parc (une après-midi + le lendemain matin).

On décide en premier de se rendre tout au bout du Parc, à Temple of Sinawava car nous voulions faire en priorité les narrows ! Qu’est ce que c’est ? c’est un canyon formé de grande parois de grès qui va en se rétrécissant. L’exploration se fait les pieds dans l’eau, avec l’eau qui monte au fur et à mesure.

Malheureusement, l’accès était interdit car, avec la fonte des neiges, le niveau de l’eau était beaucoup trop haut. Ça sera pour la prochaine fois. On se rabat donc sur Riverside Walk pour découvrir les alentours majestueux du Parc. On croise des écureuils, on voit des biches, et le panorama est à peine croyable. C’est vraiment impressionnant et la fatigue de l’Ironman s’oublie vite pour enchaîner sur les autres randonnées du Parc.

On enchaine donc par plusieurs petites randos dont Lower Emerald Pool Trail ou encore Watchman Trail. Encore une fois, les photos parlent d’elles mêmes.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Lundi 6 Mai : viva Las Vegas

Le lendemain matin, on se dirige de l’autre côté du Parc pour faire une dernière randonnée avant de partir : “Canyon Overlook Trail”

Ironman 70.3 St George Utah

 

Ce trail donne accès à une vue en hauteur de fou sur une bonne partie du Parc. Après une bonne heure de marche, le résultat est juste ouf :

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Notre vol du retour devant partir de Las Vegas le 7 mai au matin, on prend la voiture en milieu d’après-midi pour rejoindre la plus grande ville de l’état du Nevada. 3h de route plus tard, on pose nos valises à l’hôtel New-York New-York et on découvre pour la première fois cette ville.

On se ballade sur le strip, on s’arrête à la boutique M&M’s® et on visite au hasard certains casinos de la ville dont le Bellagio qui est juste magnifique. C’est notre dernier jour sur le sol américain, on profite une dernière fois de l’atmosphère de cette ville et de la température estivale. On se fait plaisir le soir en mangeant un bon Shake Shack et en jouant un peu au casino de notre hôtel.

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Ironman 70.3 St George Utah

Le lendemain, on se réveille à 5h du matin pour rejoindre l’aéroport avec le départ pour un premier vol direction Houston. Ce qu’on avait pas prévu c’est les tempêtes qui nous ont bloqué 24h à l’aéroport de Houston sans la possibilité d’en sortir. Finalement, après deux autres vols, on pose le pied sur le sol français le 9 mai au matin avec un jour de retard.

C’était une expérience incroyable de pouvoir découvrir l’Utah pour la première fois et d’avoir la chance de combiner notre séjour avec l’Ironman 70.3 St George. Une semaine intense et riche en émotions que l’on compte bien refaire très prochainement !

Si vous souhaitez aussi vivre l’expérience voici tous les liens utiles pour votre voyage :

Enfin, voici la vidéo qui résume ce séjour parfait de A à Z

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Revivez notre incroyable voyage dans l’Utah à l’occasion de notre Ironman 70.3 St George 💪🏻🔥

Une publication partagée par Jérémy et Julien 🇫🇷 (@sportaucarre) le

Vous Aimerez Aussi